Et les rivières dans tout ça...

2014 06 13 la Creuse Ciron BP 01 tnDepuis plusieurs années, les syndicats de rivière, appuyés par l’Agence de l’Eau Loire Bretagne et la Région Centre, mettent en place des programmes de travaux et d’actions pour redonner à nos rivières, malmenées par endroits, une qualité et un fonctionnement le plus naturel possible tout en permettant la continuation des usages de l’eau. Ainsi le Syndicat d’Aménagement et de Mise en Valeur de la Brenne a été précurseur dans le département de l’Indre et réalise aujourd’hui son troisième programme de travaux sur la Claise et ses affluents. Pour la Creuse et ses affluents, c’est le Parc qui vient de faire valider en comité de pilotage un scénario pour l’atteinte du bon état écologique de la Creuse.

Depuis la disparition du Syndicat Intercommunal d'Aménagement de la Loire et de ses Affluents – Creuse au début des années 2000, la rivière Creuse et ses affluents ne faisaient plus l’objet que de quelques actions ponctuelles de la part de plusieurs acteurs, sans qu’aucun programme coordonné et global ne voit le jour.

Pourtant, les enjeux ne manquent pas sur la Creuse :

  • véritable réservoir de biodiversité aquatique (nombreux classements de frayères, site Natura 2000, classée « rivière à poissons grands migrateurs » …),
  • support de nombreuses activités de loisirs (pêche, canoë, baignade, randonnées…) ou économiques (stade d’eaux vives, production hydro-électrique, pompages agricoles et aquacoles…)
  • véritable colonne vertébrale et frontière historique pour l’organisation passée du territoire, dont plusieurs témoins restent à préserver (Abbaye de Fontgombault, Moulin de Romefort…).

Saumon Creuse Juillet 2013 FIPPMA tnPhoto : Fédération de pêche 36

Face à ce constat, le Parc naturel de la Brenne porte, depuis 2014, une étude préalable à la mise en place d’un contrat territorial sur la Creuse et ses affluents. Pour cela, il s’est appuyé sur le Centre d’Ingénierie Aquatique et Écologique, bureau d’études spécialisé, qui en concertation avec l’ensemble des acteurs de l’eau du territoire, a élaboré :

  • Le prédiagnostic, véritable état des lieux des connaissances accumulées sur le territoire
  • Le diagnostic, complétant le prédiagnostic par des données nouvelles et/ou jusque là manquantes (analyse physico-chimique de l’eau des rivières, évaluation des peuplements piscicoles…)
  • L’étude programmatique des actions à mener sur les affluents de la Creuse afin de retrouver ou maintenir un bon, voire très bon état écologique des rivières.

Plusieurs actions d’informations des acteurs de l’eau ont émaillé la démarche d’élaboration (par exemple : Visite au Syndicat de la Manse, porteur d’un contrat territorial, journée d’information des élus du territoire sur la gestion intégrée des milieux aquatiques).

2016 01 11 CT Creuse Atelier gestion MA EPTBV CPIEVG01 tnMalgré ces actions, des incompréhensions et oppositions au projet perduraient, et face à la situation de blocage du dialogue entre les acteurs ; la poursuite du travail engagé par le Parc a nécessité un appui complémentaire dans le domaine de la médiation. Le cabinet d’études Neorama, en association avec VertigoLab, a été recruté en avril 2017 et a permis de remettre en route une démarche de travail collectif avec l’ensemble des parties prenantes du futur contrat territorial, et plus spécifiquement les propriétaires d’ouvrages, en vue de la définition d’un scénario global prenant en compte les attentes du territoire et permettant l’amélioration de l’état écologique de la rivière Creuse.

Une période d’échange spécifique a donc été organisée entre juin et octobre 2017. Ce temps était encadré par une feuille de route et devait aboutir à l’accord du comité de pilotage sur un scénario de consensus, issu de cette médiation, en octobre 2017.

C’est donc un scénario de conciliation des usages (présents et envisagés) de la Creuse et de restauration de la continuité écologique qui a été examiné et retenu par le Comité de pilotage le 27 octobre 2017 à Ciron.

Ce scénario prévoit pour chaque ouvrage hydraulique (= écluse, seuil, barrage…) de la Creuse situé entre Roche-bat-l’Aigue et la confluence avec la Gartempe, la meilleure solution : non intervention, mise en place de passes à poissons adaptées, arasement partiel ; dans le respect de la volonté de leur propriétaire, du cadre réglementaire en vigueur et dans un but d’amélioration de la qualité de la rivière et de préservation des patrimoines.

Téléchargez les documents du projet territorial Creuse

Sur la base de ce scénario, un programme d’actions ambitieuses et réalistes pour l’axe Creuse doit être élaboré dans les mois à venir.

Contact Parc : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., chargé de mission Eau-Environnement

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Bienvenue dans le Parc naturel régional de la Brenne