Agri-environnement

L'élevage bovin extensif en Brenne est une activité essentielle au maintien des espaces ouverts et donc au maintien de la diversité biologique que nous connaissons aujourd'hui sur ce territoire.

vaches-herons4-tnAfin d'encourager son maintien, le Parc de la Brenne et la Chambre d'Agriculture de l'Indre ont favorisé, mis en place et soutenu depuis 1992 des Mesures Agri-Environnementales (MAE). Destinées à encourager la conservation des paysages, milieux et espèces remarquables, ces mesures se succèdent en engageant sur 5 années des agriculteurs volontaires.

Elles se traduisent par des aides financières de l'Europe et de l'État, rémunérant les surcoûts et les manques à gagner liés à la mise en oeuvre de pratiques plus respectueuses de l'environnement.

Bref historique des mesures agri-environnementales sur le Parc

L'Opération Groupée d'Aménagement Foncier (1992-1997)

En Brenne, l'Opération Groupée d'Aménagement Foncier (OGAF) a concerné 78 exploitants et 5033 hectares. Elle visait en priorité à améliorer les structures foncières et l'organisation des exploitations agricoles sur une zone restreinte et pendant une période limitée. Des aides étaient destinées à financer des programmes d'intervention adaptés à la situation locale et élaboré en concertation avec les agriculteurs.

L'Opération Locale Agri-Environnementale (1998-1999)

En 1998, la mise en place de l'Opération Locale Agri-Environnementale (OLAE) a aboutit à 3 types de contrats, c'est-à-dire 3 modes de gestion différents selon l'intérêt écologique du site : la conservation du biotope « prairie naturelle » et du paysage de Brenne, la conservation d'une espèce rare ou d'un habitat menacé sur des prairies intéressantes, ou encore la gestion de sites écologiques majeurs.
Au sein du Parc, 45 exploitants ont souscrit à cette mesure et 3424 hectares de prairies ont été placés sous contrats.

Le Contrat Territorial d'Exploitation (1999-2002)

Un nouveau contrat reconnaît en 1999 les fonctions économiques, sociales et environnementales des exploitations : le Contrat Territorial d'Exploitation (CTE).
Dans l'Indre, des objectifs majeurs ont ainsi été assignés aux CTE : maintenir et développer des productions de qualité, améliorer les conditions de travail des exploitants, préserver et entretenir le patrimoine écologique et paysager, préserver les ressources en eau, entretenir le patrimoine bâti.

Le Contrat d'Agriculture Durable (2004-2006)

En 2004, le CTE est remplacé par le Contrat d'Agriculture Durable (CAD) qui prévoit un recentrage sur des enjeux environnementaux prioritaires identifiés au sein des territoires.

Les Mesures Agri-environnementales Territorialisées (2007-2013)

S'adaptant à chaque territoire, les Mesures Agri-environnementales Territorialisées (MATER) visent essentiellement à préserver ou rétablir la qualité de l'eau et à limiter la dégradation de la biodiversité. Elles permettent de répondre correctement à des menaces localisées ou de préserver des ressources remarquables, plus particulièrement sur les sites Natura 2000 (« enjeu biodiversité ») et la zone Ramsar (« enjeu eau »).

En 2007, seuls les habitats naturels du site Natura 2000 ont été retenus pour les MATER (11 hectares au final).

En 2008, les dossiers MATER sont montés pour 2 ans (2008-2009). Une liste de MATER est proposée sur le territoire du Parc :

  • des MATER surfaciques : prairie naturelle riche en fleurs, prairie à joncs en nappe, petits habitats naturels remarquables et prairies de fauches remarquables.
  • des MATER ponctuelles : mare, haie, forêt riveraine et arbre isolé.

bocage_Prissac-tn

Vous souhaitez vous engager pour une MATER ?

Bienvenue dans le Parc naturel régional de la Brenne